samedi 25 mars 2017

A noter que les films indiqués en rouge sont en compétition ... à vous de voter !

Samedi, 9h : La Vie devant Soi                      INEDIT !

(Zoom Allure Sud et UDPTE– 2016 – 52min)

Un film de Olivier Meissel 

Qualifiée d’Everest de la route sud, tant son parcours est sélectif, rude et d’une grande exigence physique et morale, Rames Guyane est une course transatlantique à l’aviron disputée en solitaire, sans escale ni assistance sur des monotypes de huit mètres de longueur. Elle n’a laissé passer à ce jour qu’une cinquantaine de skippers…Rémy Landier, 59 an, a relevé le défi en faisant un parallèle entre les difficultés d’une traversée de l’Atlantique à la rame, et celles d’une traversée de la maladie avec les enfants leucémiques de l’hôpital de La Timone à Marseille. En filmant sa préparation, le réalisateur propose de raconter, en images, cette grande aventure humaine.


Samedi, 11h30 : Une fleur dans le grand nord 

(GEDEON Programmes, Louma Films - Avec la participation de TF1 et Voyage -2016 - 60 min)

Un film de Géraldine DANON

À bord de leur bateau Fleur Australe, le navigateur Philippe POUPON et son épouse, la comédienne Géraldine DANON, embarquent leurs enfants pour une nouvelle expédition en mer, destination le pôle Nord. Depuis New York, le bateau fait voile vers la terre des inuits, ces peuples autochtones de la région de l’arctique dont la survie dépend uniquement de l’environnement. Une expédition de 3 mois dans des eaux parsemées d’icebergs pour essayer de s’approcher au plus près du pôle nord, dépasser le 80ème parallèle, tout en guettant les baleines et les ours polaires.


Samedi, 14h00 : Sentier des douaniers, la Bretagne en toute liberté (Bo travail – France 5 - 2016 - 52 min)

Un film de Mathieu Despiau

 

Amoureux de la Bretagne depuis son enfance, le réalisateur Mathieu Despiau est parti arpenter le sentier des douaniers qui relie, sur 2000 kilomètres, le golfe du Morbihan au Mont St Michel. Il nous livre un carnet de route personnel et nous croque une Bretagne colorée qui vit de chaque côté de ce sentier, véritable frontière entre terre et mer.

 

 

 

 


Samedi, 15h30 : L'appel de la banquise

(MFP - Planète + - 2016 - 100 min)

Un film de Mike Magidson 

Tout quitter, tout laisser, pour partir vivre là-bas, au Groenland, la vie de chasseur inuit, seul aux prises avec la banquise et ses lois. Un véritable défi pour moi, le Californien, parisien depuis 20 ans, habitué au confort urbain et constamment greffé à mon Iphone… Au cœur de l'hiver polaire, je vais partir vivre plusieurs semaines sur la banquise, avec pour seuls compagnons mes chiens de traîneaux. Une vie totalement isolée, où le froid rend tout plus difficile. Où il faut chasser le phoque pour survivre, aller chercher l'eau à boire dans les icebergs, et où la menace de l'ours polaire est omniprésente…Mais avant de tenter cette aventure, je vais devoir m’initier aux règles et aux techniques de pêche et de chasse des Inuits avec mon ami et mentor, Unartoq. L’appel de la Banquise est le film de mon expérience, mais aussi un hommage à la vie de ces hommes du bout du monde.


Samedi, 10h15 : Saint Brandon, l'archipel perdu

(Eric Bacos & Ananda Pictures - France 5 - 2016 – 52 min)

 Un film de Eric Bacos 

L’archipel de Saint-Brandon regroupe une trentaine d’îlots perdus au large de Madagascar, de la Réunion et à quelques 220 milles nautiques au nord-nord-est de l’île Maurice dont ils dépendent. C’est un lieu magique, vierge, peuplé essentiellement d’oiseaux et d’une dizaine de pêcheurs. Tous ceux qui ont été envoûtés par ces îles n’ont qu’une envie, faire de leur mieux pour les préserver. Nous vous emmenons à la découverte de ces îles magnifiques où la vie y est hors du temps, rude, authentique, démunie, peuplée de personnages à la hauteur de la beauté de ces lieux.


Samedi, 12h45 : Les migrants ne savent pas nager

(Point du Jour – Public Sénat - 52 min) 

Un film de Jean Paul Mari & Frank Dhelens 

 

 « Assis sur un quai du port de Lampedusa, j’attends l’Aquarius, le navire de l’opération SOS Méditerranée sur lequel je dois embarquer pour vingt et un jours. » Jean Paul Mari est parti comme volontaire pour secourir les naufragés au large des côtes libyennes. Il a rejoint SOS Méditerranée, une association de bénévoles qui n’ont qu’un objectif : sauver le plus possible de vies dans cette portion de mer où les réfugiés se noient par milliers. C’est cet instant que Jean Paul Mari a saisi, celui de la rencontre entre ces miraculés revenus de l’enfer et une poignée de bénévoles qui ont mis leur vie entre parenthèse pour sauver celle des autres.


Samedi, 15h15 : Les chants de la mer

(Universcience - 2017 - 20 min)

Un film de Antonio Fischetti 

Chaque année, de juin à septembre, des centaines de baleines à bosse migrent depuis l'Antarctique vers Madagascar pour s'accoupler et mettre bas. Elles se retrouvent en très grand nombre dans les eaux chaudes et peu profondes du canal de Sainte-Marie, une zone de 30 kilomètres de large et 100 kilomètres de long, située entre l’île Sainte-Marie et Madagascar. Une situation exceptionnelle, où les scientifiques peuvent à la fois observer les baleines, leur poser des balises et les écouter. Mais comment leurs chants sont-ils produits, et quelles informations transmettent-ils ?... Peut-on parler de langage ou de musique ?... Partons à la découverte de l’univers sonore des baleines à bosse.


Vendredi, 18h30 : La voix des Océans

(Ciné Film Europe – France 5 - 2016 – 52 min)

Pour aller à la rencontre des géants des mers, les cétacés, nous allons suivre François Sarano, océanographe, ancien compagnon du Commandant Cousteau.  Aux Bahamas, il va plonger au milieu des dauphins pour essayer de comprendre comment ils utilisent les sons pour voir le monde, et pour communiquer. Chants des baleines, codas des cachalots, sifflements des dauphins : que se disent les géants par ces sons énigmatiques ? Cela reste, pour François, un mystère fascinant, une quête qui nous mènera de Polynésie en Floride ou au Mexique et dans les eaux cristallines des Bahamas.